6473 Brahim Bouarram : n’ effaçons pas l’homophobie de ses agresseurs ! | Spinoza, mon ami

La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

Spinoza, mon ami
Comprendre, juger, déplorer ou rire ?
Dernier Billet
Actu | Associatif | 29.04.2015 - 15 h 12 | 9 COMMENTAIRES
Brahim Bouarram : n’ effaçons pas l’homophobie de ses agresseurs !

Vendredi à midi se tiendra comme chaque 1er mai un rassemblement en hommage à Brahim Bouarram, jeté dans la Seine par des militants du FN après la manifestation de ce parti en 1995.  Si ce crime est raciste, le procès a montré que les intentions des agresseurs étaient homophobes. Pourquoi ne pas le dire ouvertement ?

Ces militants du FN sont allés sur les quais de Seine pour casser du pédé, « des menaces sidaïques » (voir ce compte-rendu de Libération). Cette partie des quais de la Seine était un grand lieu de drague homo et avait été ciblée en tant que tel par les militants du FN qui ont mis Brahim Bouarram à la Seine.

Pourquoi les associations signataires des appels à rassemblement du 1er mai ne parlent-elles pas de cela, alors que, plus que jamais, nous avons besoin de solidarité des combats ? L’homophobie n’est pas citée dans le texte d’appel, pas plus que les années précédentes.

Il ne s’agit pas de dire ou de laisser croire que Brahim Bouarram draguait sur les quais ; il s’agit juste de dire que ses agresseurs venaient avant tout pour des raisons homophobes, et qu’ils ont trouvé l’occasion à leur racisme de s’exprimer. Et que si nous, dans nos combas, orgas, sites, assocs respectives n’arrivons pas à rappeler cela, c’est aussi qu’il y a un problème, et que ce problème peut bien porter le nom d’homophobie.

Brahim Bourram est mort d’un crime raciste ; ses agresseurs avaient des intentions homophobes. Est-ce si compliqué à écrire ?

Photo du profil de jeromemartin
Publié par
Ancien militant d' Act Up-Paris, j'analyse dans trois blogs différents les discours de haine qui nous infériorisent, les enjeux de la lutte contre le sida et notamment des PrEP.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
LES réactions (9)
Brahim Bouarram : n’ effaçons pas l’homophobie de ses agresseurs !
  • Par Phil86 01 Mai 2015 - 20 H 14
    Photo du profil de Phil86

    Bien dit ! Je suis complètement d’accord.

     
  • Par yaki 03 Mai 2015 - 9 H 15
    Photo du profil de yaki

    Merde l’intersectionnalité des luttes serait-elle d’actualité ?

     
    • Par jeromemartin 03 Mai 2015 - 12 H 36
      Photo du profil de jeromemartin

      De fait, cet article est une mise à jour d’un texte déjà ancien…

       
    • Par Biel 03 Mai 2015 - 22 H 54
      Photo du profil de Biel

      Apparement non car il n’y a que lui qui évoque cette affaire chez les « intersectionnels » certainement pas les gens qui ont participé au meeting contre l’islamophobie en France, en revanche la compagne de Caroline Fourest en a parlé dans son livre. Si je suis au courant du côté homophobe de cet affaire c’est grâce à elle.

       
  • Par Biel 04 Mai 2015 - 0 H 31
    Photo du profil de Biel

    En tout cas l’homophobie a été effacée. Brahim était un bon père de famille tués par les fachos. Point. Plutôt que de prêcher ici vous devriez peut-être voir du côté des gens qui luttent contre l' »islamophobie » car eux il veulent rien savoir de cette histoire de lieux de drague.

     
    • Par jeromemartin 04 Mai 2015 - 0 H 43
      Photo du profil de jeromemartin

      Vous étiez au rassemblement, pour tenir des propos aussi définitifs ? Act Up-Paris y était, en tout cas, comme chaque année depuis 20 ans. Quand tout nous invite à nous opposer, il est indispensable de montrer la solidarité des minorités.

       
      • Par Biel 04 Mai 2015 - 5 H 35
        Photo du profil de Biel

        La solidarité des minorités c’est un autre sujet ça n’a rien à voir avec le fait que depuis vingt ans l’homophobie des agresseurs est régulièrement effacée.

         
  • ajouteZ VOTRE réaction
    Publicité